Parlons d’outils de veille

Ça peut paraître étrange de parler de veille technique et créative alors que je participe à une expérience de « déconnexion » de certains pans du web, mais ces 3 premiers jours sans faire de veille active m’ont permis de faire le point sur les différents outils que j’utilise, ce qu’ils m’apportent et si je vais continuer à m’en servir.

Voici donc les outils principaux de ma veille graphique et technique:

Twitter :

Réseau social qui propose un flux continu d’informations provenant de profils que l’on choisit de suivre. Il présente un gros intérêt :  si une info ou un article vaut le coup, celui-ci va être largement retweeter,  il est donc  difficile de passer à coté :) De nombreux sites techniques et graphiques ( ALA, Smashing, etc …) et de comptes d »indépendants  partagent articles et ressources intéressantes.

Les plus :

  • La reprise du contenu « important » dans la journée.
  • Pouvoir répondre sur le sujet, et relayer l’info.
  • Bookmarking interne (‘fav’) et possibilité de le coupler à des outils de lecture différée.

Les moins:

  • C’est un réseau social.
  • Tout le contenu n’est pas forcement utile.
  • Un contenu faramineux.

Outil que j’utilise à titre perso et professionnel, celui-ci devient vite chronophage et envahissant. Disponible sur smartphone  tablette, web et autres, on a vite fait d’être toujours dessus, à « attendre » l’info ou l’article qui fini souvent bookmarké ou tout simplement raté car noyé dans le flux de tweets… On ne rate pas les grosses infos, mais on passe surement à coté de petites perles. Ayant choisi de ne pas m’en servir durant 15 jours, je réfléchis à la direction que va prendre mon utilisation de ce service.

Les RSS:

Dépité par l’aspect austère de google reader, j’ai découvert  Pulse.me, une webapps et apps smartphone qui permet de suivre ses flux rss et de synchroniser ses favoris d’une plateforme à l’autre.

Pulseme

Les plus :

  • un lecteur rss plus joli que google reader
  • cross plateform

Les moins :

  • pas moyen de sauvegarder les articles ailleurs que dans pulse.me (pas d’export vers pocket par ex).
  • n’affiche que les articles les plus récents.

Bon outil qui permet de survoler ses flux rss de façon visuelle, cela nécessite tout de même une utilisation régulière… il n’affiche par défaut que les articles les plus récents et on passe facilement à coté de contenus intéressants. L’impossibilité de transférer les articles sauvegardés facilement vers pocket ou evernotes peut-être problématique pour certains. Plus il y a de sources rss, plus cela devient chronophage.

Zite

Application smartphone/tablette, elle propose de fournir du contenu sur une thématique donnée, et adapte celui-ci en fonction des like et dislike de nos lectures précédentes.

zite

Les plus :

  • permet de découvrir des sites/articles qu’on ne suit pas forcement en rss/twitter.
  • l’appli apprend bien des like et dislike et propose souvent du contenu pertinent.
  • intégration des différents outils de lecture différée.

les moins :

  • rien à redire pour l’usage que j’en fait.

Je l’utilise de façon ponctuelle et suis régulièrement agréablement surpris du contenu. je ne changerai pas ma façon de m’en servir.

Sidebar :

Side project de Sacha Greif, Sidebar propose uniquement 5 liens vers des articles choisis par différents rédacteurs. Il est possible de  recevoir ceux de la veille par email chaque matin.

sidebar

les plus:

  • du contenu pertinent.
  • l’envoi par email.

les moins:

  • rien à redire.

C’est actuellement la seule source d’info que j’utilise pour ces 15 jours « déconnectés » et c’est pour l’instant bien suffisant ;) La veille active est une activité très chronophage et la « digestion » du contenu accumulé via les différents services est souvent difficile et prend un temps fou. Combien d’articles bookmarkés finissent finalement par ne jamais être lus?

Ayant coupé la vieille active depuis 3 jours, j’avoue me sentir un peu plus « léger ».

Et vous, quels outils utilisez-vous? Vous arrive-t-il de vous sentir submergé d’informations?

0 comments