Flupa UXdays16, la journée de conférence

Le 17 juin se tenait la seconde journée des UxDays16, organisé par Flupa. J’ai eu le plaisir de pouvoir y assister, invité en tant que responsable de l’antenne nancéienne. Les conférences s’organisaient sur deux tracks, je n’ai donc malheureusement pas pu tout voir, mais voici les notes que j’ai prises pour celles auxquelles j’ai assisté. Je mettrais régulièrement à jour cet article au fil des publications des slides des orateurs et des captations vidéos.

What’s ur plan ? Genius, Luck or strategy

Paul bryan

Cette conférence en anglais de Paul Bryan était la plenière d’ouverture. Paul nous a parlé du Customer eXperience et de la mise en place d’un Stratégie UX.

Start with CX and work backwards - Steve Jobs

Ce qu’il fallait retenir de la conf : le CX est le prochain objectif business.

L’UX a quatre stades de maturité :

  • esthétique,
  • fonctionnelle,
  • Adaptive,
  • Stratégique.

La stratégie est la somme du positionnement, des activité et de la vision long-terme d’un produit/service. Cette stratégie doit guider tout le design.

Comment créer une stratégie UX :

  • aligner l’UX design et le business,
  • créer un modèle plus intélligent d’experience,
  • définir sa stragégie,
  • L’implanter et surtout la communiquer.

Aligner UX et CX :

  • Etape 1 : conduire une recherche utilisateur immersive,
  • Etape 2 : construire un modèle client prédictif,
  • Etape 3 : faire une map de l’experience.

5 concepts (UX)

Guillaume Abel

Cette conférence de Guillaume Abel revient sur 5 concepts qui ont tendance à nous jouer de mauvais tours dans les projets.

Le culte du cargo

Ce concept tire ses origines des périodes de colonisation : [https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo][https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo]

Dans nos métiers, cela correspond aux demandes clients de type “On va faire comme les GAFA ou Steve Jobs.”

Comment gérer cela d’un point de vue UX : recentrer, expliquer et surtout creuser le objectifs clients.

L’esprit escalier

l’inspiration nous vient en descendant l’escalier de la tribune - Diderot

Qui n’a jamais quitté une réunion, et pensé en retournant à son bureau : “j’aurais du formuler cela comme ça, ou rajouter ceci maintenant que j’y pense” ?

Il faut en être conscient, et l’utiliser en l’intégrant au processus UX.

L’HIPPO

HIghest Paid Person’s Opinion

J’aime pas le bleu. Ca manque d’effet wow. Ma femme n’aime pas.

Comment gerer l’HIPPO ? Il faut l’intégrer au plus tôt dans le process design. Il faut déceler la présence d’un HIPPO dès le début, en effectuant par exemple des ITW des parties prenantes (directoire/ décisionnaire) pour l’emmener dans le projet, exposer notre rôle et l’écouter.

Prioriser le data driven design, pour lui faire entendre raison.

Verité de la Palice

aka le mode CAPTAIN OBVIOUS

L’utilisation de lapalissades pour reformuler et appuyer des évidences pas forcement évidentes pour le client.

Le chat de Schrödinger

Pas de test utilisateurs ? l’interface est à la fois utilisable et non-utilisable.

Des concepts bonus

Principe de peter

Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à atteindre un certain niveau d’incompétence.

Loi de Parkinson

Dans une administration, toute tache tend à occuper tout le temps qui lui est allouée.

Démarche UX : Identifier les leviers d’engagement client

Nabil Thalmann

les techniques de vente de la drogue appliquées à l’UX :

Faire gouter

  • Essayer c’est l’adopter,
  • L’accompagner et faire durer la sensation,
  • changer de posture.

Faire peur pour convaincre

  • uberisation,
  • tinderisation.

L’éveil, la prise de conscience

Une fonctionnalité n’a de sens que si elle sert une experience - Carine Lallemand

Lean UX

Nicolas Samir

  • ne vendez pas votre produit, mais le problème que vous resolvez,

Changement de posture vis à vis du client : passer de “ regardez ce qu’on sait faire” à “ voyons comment on peut vous aider” et s’interesser au quotidien des utilisateurs

  • Chercher le moyen le plus court et le moins couteux pour tester vos hypotheses.

  • L’utilisateur décide de ce qui est pertinent ou non, pas vous,

  • oublier la paperasse et itérer autour de l’experience,

  • Accepter et faire accepter l’échec (à votre boss).

SAVOIR DIRE NON :

La valeur de votre produit ne se résume pas à son nombre de fonctionnalités mais à sa capacité à résoudre de réels problèmes.

Méthodes de design UX : Revolutionner votre toolbox

Carine Lallemand

La complexité de l’UX implique un changement dans les processus et methodes de travail dans notre domaine. Ce sont les experiences qui sont les vrais valeurs d’un produit/service/wathever.

Il faut penser l’experience avant le produit pour se démarquer de la concurrence.

Ux Designer = auteur d’experience

Nouveaux outils de conception

La perception des produits selon deux perspectives:

  • Qualité pragmatique : capacité à soutenir l’accomplissement de “do-goals”,
  • Qualité hédonique : capacité à soutenir les be-goals ( se sentir spécial, etc).

Utiliser les besoins fondamentaux pour concevoir des expériences positives et engageantes.

design émotionnel

l’émotion est la langue même des experiences. Selon leurs valences (positive/négative) et leurs types, elles stimulent des comportements différents : intention d’achat, attachement au produit, etc..

On se réfère à 6 émotions primaires + à la granulairité émotionnelle

voir les cartes d’idéation : [poitive emotional granularuty Cards][http://studiolab.ide.tudelft.nl/diopd/library/tools/embodied-typology-of-positive-emotions/]

Pieter Desmet a réalisé une typologie de 25 emotions, qui est une bonne granularité émotionnelle pour le design.

Il existe aussi une Negative emotion typology : la typologie des émotions négatives et mixtes

Évaluer l’UX

  • L’ux est holistique,
  • L’ux est contextuelle,
  • L’ux est dynamique,
  • Le souvenir de l’experience est plus important que l’experience.

holistique

Il existe différentes échelles d’évaluation UX :

  • AttrakDiff a remplacé le SUS qui ne prend pas en compte le coté hédoniste de l’UX,
  • User experirence Questionnaire, plus équilibré entre pragmatisme et hédonisme,
  • meCUE, plus long basé sur des echelles de Likert, mais résulatat plus fin.

les facteurs constitutifs de l’ux

contexte + utilisateur + systeme + temps

La dynamique temporelle de l’ux est importante :

Ux anticipée > ux moentanée > UX episodique > Ux cummulative

Pour une évaluation de l’UX sur le long terme, les paradigmes possibles sont :

  • transversal,
  • mesures repetés,
  • longitudinal (journaux de bords),
  • retrospective.

En utilisant par exemple une courbe d’évaluation UX.

Invisible apps

Des applications qui répondraient à nos besoins avant même que nous les formulions ( en se basant sur les capteurs du tel, lesdonnées contextuelles, etc)

quelques chiffres sur les apps :

55 apps sur iphone, 35 android en moyenne.

1 appli installée sur 5 n’est utilisée qu’une fois.

L’objectif des Invisible apps = maximiser l’utilité avec un minimum d’attention de l’utilisateur :

  • rapidité d’utilisation,
  • reduction effort cognitif,
  • assistance/ IA,
  • ponctualité/ contexte.

Quelques Exemples d’Invisible Apps :

  • Peter,
  • magic,
  • Digit,
  • Meet chloé,
  • Invisible Girlfriend,
  • Clara.

Pas d’interface propre, mais ces apps conversent avec l’utilisateurs sur les canaux SMS /mail /IM : cela crée une proximité plus forte, car ce sont les canaux usuels des relations humaines.

Les Avantages du canal SMS :

  • bi directionnel,
  • gratuité,
  • efficace (bas debit + ouvertrue rapide: 99% ouvert dans les 3h),
  • pas d’onboarding,
  • pas de creation de compte,
  • pas de password.

Les chiffres des utilisateurs d’apps IM :

facebook messenger : 900m utilisateurs Whatsapp : 900m Weechat : 700m depuis mars 2016 KIK : 275m

96% de taux de pénétration du mobile dans le monde en 2015

Design prédicitf et intélligence artificelle : le big data favorise l’emergence de l’IA.

Les freins :

  • gestion de la vie privé,
  • batterie,
  • complexité des API,
  • convertir la date en intelligence.

Les craintes :

  • problème d’éthique,
  • repsonsabilité ( cas google car),
  • libre arbitre,
  • dépassement de l’humain.

UX made in China

la Chine : 2e puissance mondiale, 600m+ d’utilisateurs internet.

2 points clé du comportement chinois à connaitre :

  • Guanxi - le reseau,
  • Mianzi - la face ( ne pas etre embarassé en public).

les réseaux sociaux en Chine

  • Tencent QQ Im (orienté jeux/musique),
  • Weechat chat+ paiement en ligne,
  • Sina weibo (mix tw+fb).

les RS chinois sont les plus actif au monde. ils permettent aux utilisateurs d’avoir l’avis des autres pour ne pas faire d’erreurs (Mianzi)

coté Design :

Dans l’e-commerce on retrouve par exemple le nombre de personnes qui ont acheté un produit directement sur la liste produits (GuanXi)

UI :

Le design d’interface diffère grandement de chez nous :

  • nav horizontale et verticale conséquente,
  • bcp de fancy ( petite anim, chat qui apparait, trucs qui clignotent etc)
  • les pages web chinoises sont plus beaucoup plus longues avec des produits très détaillés (par ex, page produit d’un e-commerce de 35k pixels de haut).

varité typographique moins importante (pas d’italique, pas de caps, pas d’espace), ce qui explique l’utilisation de clignotement et de couleurs pour les titres par ex.

UX :

  • Le n° téléphone à la place de l’email,
  • priorisation de l’experience mobile (site/app) plutôt que desktop,
  • du QR code pour le relais site > mobile,
  • peu de clics (contenu ultra detaillée).

En conclusion

Un super evénement, avec des conférences à la hauteur de mes attentes. J’espère voir un compte-rendu des ateliers de la première journée, auxquels je n’ai malheureusement pas participé :/ Un grand merci aux orateurs et au staff des UxDays pour cette excellente cuvée 2016.

Et vous, quels sont les ateliers ou conférences qui vous ont marqués lors de ces UxDays ?